Christine

9 Juil

Aeon Seven et Kunst Throw comptaient déjà des kilomètres au compteur de leurs turntables quand ils décidèrent de faire équipe en s’embarquant à bord d’une machine rutilante, baptisée Christine en hommage à l’inquiétante Plymouth Fury 1958 rouge du film culte de John Carpenter.
Comme la rencontre du feu et de l’eau c’est à un choc thermique que le public est confronté, et après un passage très remarqué aux Découvertes du Printemps de Bourges 2011, la route est ouverte au démarrage foudroyant du quatre platines de Christine.
Le duo nous offre en ce début d’été un nouveau remix de « She’ s a pain » du groupe NagNagNag, histoire de patienter avant la sortie de leur prochain EP à l’automne 2011, enjoy !

 

Publicités

Corpus de Textes – Porno Chic EP

5 Juil

Je vous en ai brièvement parlé dernièrement, le nouvel EP de Corpus de Textes est sorti ce 3 juillet, et ça envoie du lourd !

On est donc plus proche du « Hit radio » que d’une turbine qui ne plaisent encore qu’aux Kids. La voix de Miss Wonder (qui a travaillé avec Revolte, Tenkah ou encore Graig Walker) apporte énormément de légèreté au morceau … on viendrait presque à penser écouter un titre d’Uffie.

 Cependant après un Remix de Jean Tonique rappelant les frasques musicales d’un certain Breakbot, l’EP prend un tournant électronique. Avec des remixes d’une brochette d’artistes représentants pour certains l’avenir de la scène électronique française. Dès le début on est scotché par les remix détonant de créativité des DJ stars de la marque French TeuchThe Noisy FreaksLaTourette & Air Wankers qui nous éloignent progressivement de la plage et nous amène vers quelques chose de beaucoup plus malsain et pervers.

 On retrouve ensuite 4 remixes, d’artistes bourrés de talents à commencer par James Pallmor qui nous fait remonter le temps avec son remix proche des nuits techno/Garage berlinoise des années 90.

Aaren Reale le nouveau protégé de Chewy Chocolate Cookies signe quand à lui un morceau transgenre, entre l’happy électro de Pryda et la violence électrique de Chewy Chocolate Cookies (encore lui)….

Pour finir l’analyse de cet EP qui tant à devenir un véritable Hymne de l’été. Un mot de No Fake? & Adrenaline, 2 duos très en vogue sur la nouvelle scène « Banging ». Adepte de Skins Parties et de leurs sons Ultra lourd et efficace vous risquez d’apprécier… les autres ? raccrochez vous à ce que vous avez déjà.

 Pour donner encore plus de cachet à cet Album qui risque de squater votre Ipod tout l’été, la marque French Teuch, qui vient d’organiser la soirée de l’année au Showcase de Paris avec Steve Aoki en DJ Guest utilise déjà depuis quelques mois le morceau original pour leur vidéos virales et leur teaser vidéos….

Abde (fondateur de la marque French Teuch) : « cet Ep c’est le 1er Ep fait par des putes, pour les putes… »

Lire la suite

Vacances bordel !

3 Juil

Après un petit mois, faudrait quand même faire tourner quelques coups de coeur que j’ai eu et balancer du fat et encore du fat pour mettre bien les oreilles :

Une petite merveille à écouter, minimaliste à souhait, planant à la perfection, parfait ! C’est Felix, musicien Français qui m’a fait partager ces tracks, et ça vaut le détour, jolie découverte. C’est sa track Foreign qui a le plus attirer mon attention, c’est buen :

Un remix qui m’a clairement fait bondir c’est celui de Nation qui a remixé le track de You Killing Me, Renaissance, ça bombarde la gueule avec de bonnes sonorité dubstep, enjoy :

Seb Danova qui remix Jouissance Accablante de Dead Cat Bounce, en effet, c’est de la jouissance :

Pour terminer, pour la sortie de l’EP Porno Chic de Corpus de Textes avec Miss Wonder dont je vais vite parler, The Noisy Freaks remix la track du même nom que l’EP, pour éclater lourdement avec de gros beats dubstep le crane :

Silver Stan – Yambo EP

31 Mai

Silver Stan est un enfant sauvage doué d’une imprévisibilité totalement assumée qui lui donne ce regard de fauve et sa douceur féline. Il fabrique un son brut, instinctif, et des hymnes entrainantes nous laissant penser que les machines n’ont jamais autant suinté qu’avec Silver Stan.

Amateur d’hymnes et de défis physiques, Silver Stan est allé recréer l’ambiance énergique et entraînante des célébrations populaires. Bien sûr, celle-ci ressemble plus à celle d’une démonstration de danse qu’à une finale de 200m Olympique. Avec ce premier titre, Silver Stan a concocté pour vous un cocktail sur-vitaminé destiné à mettre YAMBO sur toutes les lèvres !


Tristy Nesh feat. Xenia Beliayeva – Acting Sane EP

28 Mai

Le Croate Tristy Nesh est de retour sur Absolut Freak Records, avec la fameuse demoiselle de l’electro Xenia Beliayeva. Ils s’étaient déjà rencontrés sur le « Little Hip Molecular EP » (AF05), avec un remix à succès par Beliayeva. Maintenant, ils viennent avec « Agir Sane », une excursion à travers les doux champs électro poussiéreux.
John Lord Fonda, la sensation française de Citizen Records le label de vitalic, est aussi de retour sur Absolut Freak, après avoir fait le remix du tout premier AF01. Cette fois, il donne un nouveau remix énorme, avec encore plus de mélancolie et une rupture étonnante. Tout simplement génial !
Ensuite, le producteur letton Max Brannslokker (auteur de quelques chefs-d’œuvre comme l’incroyable « Lust » sur Salto Recordings, ou « Transition » sur Boxon Records) nous livre une version très funky-beat avec son ambiance jazzy spéciale.
Retour côté, Nicolas Chenard nous fournit un remix fracassant avec un son techno puissant.
Enfin, Tristy Nesh offre une nouvelle démonstration de son unique dirty loud sound « TurkishBass », un tueur en dancefloor sans concession.

Les amateurs de vinyle peuvent profiter de l’œuvre par Falk Klemm de La Zonders avec une couleur pantone sur la couverture.

Tracklist :

  1. Acting Sane
  2. Acting Sane (John Lord Fonda Remix)
  3. Acting Sane (Max Brannslokker Remix
  4. Acting Sane (Nicolas Chenard Remix)
  5. Turkish Bass

Arnaud Rebotini – Someone Gave Me Religion LP

26 Mai

Le 18 mai prochain sortira le nouvel album d’Arnaud Rebotini, un excellent concentré de techno et d’electro qui donne la peche, qui réveille et qui s’apprécie par les sonorités originales des instruments sans jouer par un quelconque ordinateur.

Tracklist :

  1. The First Thirteen Minutes of Love
  2. Another Time, Another Place
  3. Personal Dictator
  4. Another Dictator
  5. Echoes
  6. All You Need Is Techno
  7. Who’s Gonna Play This Old Machine?
  8. Extreme Conditions Demand Extreme Responses
  9. The Choir Of The Dead Lovers

Sorti il y a quatre ans, lepremier album de Black Strobe, Burn Your Own Church a pris tout le monde par surprise avec son esthétique rageuse, ses guitares agressives, ses références au hard-rock et sa manière de tourner le dos à l’ esthétique proprette de l’ électro-pop de l’ époque.

En 2007 épuisé de brûler des guitares sur scène, lors de la tournée tout autour du monde qui a accompagné l’album, Arnaud Rebotini s’enferme alors en studio, éteint son ordinateur, oublie les logiciels et autres plug-ins qu’ on entend partout, pour le meilleur comme souvent pour le pire… Et en profite pour ressortir ses vieilles machines accumulées au fil des ans, les TR-808, SH-101, TR-909, TB- 303 ou autres Juno 60, tous instruments inscrits au fer rouge dans l’ histoire de la techno.

Lire la suite

I’m Not A Band – What We Do

23 Mai

Une mélodie qui colle dans ta tête, une basse funky et un beat à vous faire danser, un synthline qui vous fait vous sentir libre et des violons pour vous faire rêver au soleil. C’est ce qu’ils font et c’est ce dont vous avez besoin.
Cet EP est un hymne à la musique, une ode à la musique, écouter de la musique, de vivre et de donner à la musique est le son parfait.

C’est leur nom de l’artiste et les arrangements des instruments qui révèlent que ce combo est quelque chose de spécial et aime à briser les conventions. Stephan Jung, fondateur et cerveau musical derrière le groupe a vite appris son affinité pour le violon et la musique classique. Sa résidence dans les bastions musicaux et culturels telles que Londres et Berlin l’ont influencé à trouvé ce projet de Clubsound dansant etélectronique. Depuis 2010 Kassandra Papak perfectionne le concept unique avec sa voix exceptionnelle et un second violon. Après des concerts dans toute l’Allemagne, la Pologne, Suisse et Grande-Bretagne et leur premier album « Electrolin » leur label AdP sortira l’EP « What We Do » ce 24 juin, y compris le hit-single et quatre remixes par Rampue, White-Bruit.

  1. I’m Not a Band – What We Do  (Radio Edit)
  2. I’m Not a Band – What We Do (WhiteNoise Remix)
  3. I’m Not a Band – What We Do (DeltaScuTi Remix)
  4. I’m Not a Band – What We Do (Tits&Clits Remix)
  5. I’m Not a Band – What We Do (rampue Remix)

ANNGEL RECORDS RELEASE PARTY

20 Mai

KEMKO :

Kemko fut bercé dès sa plus tendre enfance par les émissions de Radio Nova.
Inspiré des labels Ninja Tune, Traum ou Border Community, il participe depuis de nombreuses années à la vie électronique Montpellieraine. Vous avez déjà pu l’apercevoir dans les plus grands clubs et festivals de la région (Nuit Sonores, Printemps Rouge, etc…). Il s’adonne aussi à la production, et après avoir vu ses morceaux être joué dans l’enceinte du mythique BAR LIVE et par de nombreux artistes internationaux comme Umek, Danton Eeprom ou Da Fresh.
Il est temps maintenant de fêter la sortie de son second album «Breathe» sorti le mois dernier.

KREISS & GFP

Dj/producteur/animateur radio…, c’est la passion pour l’éclectisme musical et la culture des musiques électroniques qui ont rapproché ces 2 hommes. Compères, bidouilleurs de sons depuis 2008, avec déjà plusieurs maxis à leur actif, venez découvrir leur univers sonore mêlant electro,
house et techno, le tout avec un groove ciselé et taillé pour le dancefloor.
Après le fort succès de leur maxi « Vis a vis ep » sortie sur le label Electronical Reeds en avril 2011, les 2 acolytes parisiens présentent ici une version revisitée de «Form of the good», en écoute ici :
http://soundcloud.com/kreiss-and-gfp/kemko-form-of-the-good-kreiss

DJAIB :

Dj performeur rennais, il écume les clubs de Paris à Ibiza depuis ses débuts en 2004. « DjaïB » privilégie les soirées qui remettent les pendules à l’heure ! Ainsi, il coproduit les soirées électro « Adelek » with « Kent » ainsi que le live vidjing « D&K » depuis 2009.
Artiste infatigable et boulimique de travail, « DjaïB » s’inscrit comme étant un producteur de talent sous la bannière de la « French House ». Des basses qui vous prennent au corps, des caisses claires qui hurlent à la mort, il faut croire que la « French Touch » n’est jamais morte, elle a simplement muté !
Il signe un premier excellent EP en 2011 chez « MP Digital Records », called « Special Inside » gonflé d’une house décomplexée et malicieuse. Ses saxos filtrés ont invités des remixeurs tels que «Franck Orff » ainsi que le duo lyonnais « Laborderie & Marlëne K » ou encore « Doue Digital » from Manchester (UK) ; Une première apparition sur les ondes radiophoniques de sa majesté ! Depuis on le retrouve sur de nouveaux tracks, et sur scène, aux côtés de ses amis et artistes du label tels que « Mickael Davis » aka « Dolby D », « Wanted », « Ouille »…
Nouvelle sortie sur le label « Anngel Records », cette fois ci, aux côtés de « Kemko » pour la sortie de son nouvel album, « DjaïB » vous propose aujourd’hui son nouveau remix « Chihuahua » sur un set « Electro » refusant tous compromis ou temps morts, et privilégiant l’action !

LABORDERIE :

http://www.nuits-sonores.com/laborderie.html
http://soundcloud.com/laborderiefeatmarlenek/kemko-chihuaha-laborderie

SomethingALaMode – Show Me EP

18 Mai

Juin 2011 marquera le retour de SomethingALaMode duo français avec une version double: d’abord leur nouvel EP «Show Me», qui tiendra deux nouveaux titres accompagnés de cinq remixes, puis leur morceau «28’18 » Moment », bande originale du concept film réalisé par Thomas Lélu pour Häagen-Dazs.

La sortie digitale du nouvel EP «Show Me» est prévue pour le 13 Juin 2011 et le prochain album de SALM a annoncé pour le printemps 2012.

Sur un visuel signé Cédric rivrain, le duo revient avec un EP matures qui, sans changer la signature musicale du groupe, pousse le mélange des genres vers un résultat encore plus accomplie.

Résolument club et accrocheur, «Show Me» avec Lexicon, contraste avec le côté B del’EP, «Versailles no Bara», une sorte de médiation poético-symphonique sur lequelRinko Kikuchi récite un haïku en japonais.
L’EP contient 8 pistes avec 5 remixes d’artistes avec qui le duo a récemment collaboré.

Moby – Destroyed

16 Mai

« Je ne dors pas très bien quand je voyage. Et, par conséquent, j’ai tendance à être éveillé dans les villes où tout le monde dort. Et c’est là que cet album vient. Il a été essentiellement rédigé tard dans la nuit dans les villes où je me sentais comme si j’étais la seule personne éveillée (ou vivante). Etre la seule personne éveillée (ou vivante) dans une ville vide est étrange et déconcertant, mais il est aussi réconfortant. Les rues sont vides et silencieuse. Les lampadaires sont tous en marche, mais n’éclairent rien. Je ne sais pas si tout cela n’aura de sens pour quiconque écoute l’album, mais pour moi «Destroyed» est un album qui prend le plus de sens tard dans la nuit dans une ville vide où tout le monde est endormi. Et, comme toujours, je  demande présomptueusement que vous écoutiez l’album dans son intégralité au moins une fois. une bande-son pour les villes vide à 2 heures, au moins c’est comme ça que je l’entends. Et, comme toujours, je vous remercie de m’avoir écouté. »